Benjamin Disraeli : « Arnaud Upinsky m’a appris à lire ce que dit vraiment un document »

Le jeu de rôles destiné à empêcher Donald Trump d’être réélu

Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.

ICI le texte intégral de Benjamin Disraeli ( Atlantico, 13 septembre 2020)

Extrait :

Relire Upinsky: le document poursuit le contraire de ce qu’il affiche

Il faut lire tranquillement ce document. Permettez-moi d’en extraire quelques perles : « Le concept de ‘nuit électorale’ ne convient plus. Il est même dangereux ». Effectivement, les auteurs, aimeraient un scénario qui dure, dans l’espoir que la mobilisation des médias et des « antifas » puisse rendre impossible la réinstallation d’un président républicain légitimement élu. Votre grand mathématicien et logicien Arnaud Upinsky m’a appris à lire ce que dit vraiment un document. Il y a non seulement l’inversion des intentions. Il y a aussi les formules ambiguës, qui révèlent la pensée profonde des auteurs : « Une campagne déterminée aurait les capacités de contester le résultat de l’élection jusqu’en janvier 2021 » ; on comprend ce que recherchent les démocrates.« Le processus de transition gouvernementale peut être profondément perturbé ». C’est bien ce que révèlent les scénarios, qui font voir comment le parti de Bill Clinton et Barack Obama voudrait bien empêcher le processus électoral normal. L’accusation contre Donald Trump est grave : « Donald Trump a un énorme avantage puisqu’il ne se sent pas lié par les règles » ! Elle se décline dans l’anticipation de ce que pourrait être son comportement en cas de défaite : « Prends l’oseille et tire-toi! »; « déclencher une aventure militaire »; « détruire des preuves »; « empêcher le processus de transition ».

Depuis le 18 avril 2020, jour J de la « Parole déconfinée » !

Ce 18 avril 2020, c’est le jour J de la « Parole déconfinée » !

XII. 500 avocats appellent  » au déconfinement et à défendre la vie sous tous ses aspects  » ( JDD, 4 nov. 2020)

XI. Tract des Gilets jaunes constituants pour sauver les PME/TPE ( 23 septembre 2020)

X. Maître Brusa établit l’ILLÉGALITÉ des amendes pour “non port du masque” [Document juridique téléchargeable]

IX. 14 juillet 2020, 13 h. LA MAGIE POLITIQUE CONTRE LA REPUBLIX : LE 1er 14 JUILLET DES GILETS JAUNES

Et aussi  sur facebook

Le Pr. Toussaint dénonce le scandale de la manipulation des chiffres :  «  nous sommes dans une utilisation des indicateurs, un changement, une instrumentalisation, qui font que nous allons avoir un changement de comportement, des orientations qui sont décidées par un conseil scientifique qui ne regarde plus la réalité du risque mais qui souhaite probablement imposer d’autres schémas de pensée » ( 19 août 2020) 

Le Pr. Toussaint : le port des masques va tuer plus que le covid-19 ( 10 août 2020) 

Le Pr. Toussaint : le port des masques va tuer plus que le covid-19 ( 10 août 2020) 

VIII. PAROLE PRESIDENTIELLE ALTERNATIVE à L’ALLOCUTION de MACRON le 14 juin 2020 à 20h

Et aussi  sur facebook

Acte VII. HORS DE LA MAGIE PAS DE SALUT 1/3 ! Appel aux élites exorcistes !

Réarmer l’Intelligence collective 2/3 : Le négationnisme présidentiel

Témoignage Réarmer l’Intelligence collective 3/3 : Le plan Upinsky contre la dette illégitime et odieuse

Acte VI. ORDRE DU JOUR de déconfinement de la Nation de ce 7 mai 2020

Témoignage du Dr. Hélène Potrich de Séverac-le-Château. Un médecin dénonce « l’incapacité de l’Etat »

Témoignage du Dr. Laurence Peignot, généraliste : « J’ai arrêté d’applaudir mes confrères »

Acte V. Message de prise de conscience de « l’EXISTENCE du TRAITEMENT » et Méthode du discours pour l’action (audio du 29 avril 2020)

Acte IV. Pour en finir avec le coronavirus et la peur : Lettre ouverte au président de la République ( audio du 28 avril 2020)

Témoignage

Acte III. Appel majeur : l’urgence vitale de sortir du confinement moral, intellectuel et politique (vidéo du 9 avril 2020)

Acte II. Coronavirus. Exit la « drôle de guerre » de Macron : appel aux élites ! (vidéo du 21 mars 2020)

Acte I. Le coronavirus, une arme de destruction massive du mondialisme, une chance pour réarmer l’intelligence ! ( vidéo du 14 février 2020)

Appel majeur d’Arnaud-Aaron Upinsky

Appel majeur d’Arnaud-Aaron Upinsky

Vidéo de l’Appel ICI

Libre antenne des Gilets jaunes constituants ICI

Site des Gilets jaunes constituants ICI 

Et aussi ICI

Lettre de candidature d’A.-A. Upinsky à l’Académie française et écriture in.clusive

Candidature d’Arnaud-Aaron Upinsky au fauteuil de Simone Veil (F 13) – et  » écriture in.clusive « 

Lire la lettre de candidature du 4 novembre 2019

Voir la vidéo :  » Écriture inclusive : Déclaration de guerre au genre humain avec Arnaud Aaron Upinsky « 

L’urgence francophone, par Catherine Distinguin

ARTICLE : de Madame Catherine Distinguin, publié dans le n° 55  de la Nouvelle Revue Universelle (NRU) 

« L’urgence francophone. Un arbre qui cache soigneusement la forêt. »

Lire ICI l’article

Appel aux Gilets Jaunes Anti-Machiavel pour une Nouvelle doctrine de régénération politique

APPEL AUX GILETS JAUNES ANTI-MACHIAVEL : 

Pour une Nouvelle doctrine de régénération de la véritable langue politique !

Voir la vidéo

Complot d’Etat contre la langue française

Complot d’Etat contre la langue française : la Cour de cassation est saisie !

Vidéo : Tribune d’Arnaud Upinsky à Versailles le 4 février 2019

A la recherche d’un nouveau discours politique pour les Présidentielles 2022

A la recherche d’un nouveau discours politique pour les Présidentielles 2022 

Entretien du 13 février 2019, avec Didier Richard sur Radio Liberté

Comment l’Académie française a tranché : le NON à la féminisation des titres et fonctions, c’est la Loi !

A l’attention de Mesdames Claire Conruyt et Alice Develey, Le Figaro

Mesdames,

Dans votre article du Figaro du 8 février 2019, intitulé « Hélène Carrère d’Encausse : L’Académie française rentre dans l’ère numérique », vous lui avez posé cette question, « L’Académie française est attendue sur la féminisation des titres et des fonctions », qu’elle a éludée par une pirouette.  .

Alors, savez-vous que la Cour de cassation lui a adressé une saisine sur cette même question, en date du 20 avril 2017, et que l’Académie française s’était formellement engagée à répondre le 7 février 2019, dans l’article suivant, daté du 20 décembre 2018, et en ces termes  :

« Madame “le” ou “la” ministre : l’Académie française va trancher »  

 » Les académiciens aiguisent leur épée et repassent les habits verts : le 7 février prochain, l’Académie française rendra ses conclusions sur une question cruciale, qui a « ouvert un large débat dans la société ».
L’institution rendra ainsi ses conclusions sur la féminisation des titres et fonctions, tout en présentant par la même occasion son nouveau portail web
( Lire ICI l’intégralité de l’article )

Mais ce jour là, comme vous le savez, autant Madame Hélène Carrère d’Encausse a présenté le nouveau portail web de l’Académie, autant elle a manqué à sa parole de trancher sur la question principale de rendre « ses conclusions sur la féminisation des titres et des fonctions » !

Alors, savez-vous ce qui l’a empêché de tenir son engagement ? C’est la « Réponse de l’Académie française à la saisine de la Cour de cassation du 20 avril 2017» adressée à Monsieur le premier président de la Cour de cassation, en date du 13 janvier 2019, faisant désormais référence et dont vous trouverez le lien ci-dessous.

C’est une affaire d’Etat sans précédent, opposant la Cour de cassation au Pouvoir exécutif et au Pouvoir législatif sur la question de la « féminisation des titres et des fonctions », certes, mais surtout sur la mise à mort de la langue française : c’est un scandale inouï, désormais incontournable en raison de la procédure en cours, qui est en train de faire surface.

Et c’est l’honneur du journalisme de remplir pleinement à sa mission d’informer, pour être au premier rang de la manifestation de la Vérité dans cette affaire de viol caractérisé de la Constitution, constituant un flagrant crime contre la langue, c’est-à-dire contre la Nation.

Qu’elle soit mise en pleine lumière par vous ou par d’autres journalistes fidèles à la Charte de déontologie de Munich (1971), cette affaire, désormais lancée par la Cour de cassation, ne peut plus être étouffée. Elle ira jusqu’à son terme et je suis à votre disposition, puisque c’est Le Figaro qui est le premier journal de presse écrite à avoir posé la question, laissée sans réponse après la date fatidique du 7 février 2019 ! .

Il est grand temps que les média, rompant l’omerta d’Etat sur le plan de mise à mort de la langue de Molière, fasse enfin savoir, en réponse aux démolisseurs institutionnels du « Féminisme d’Etat » : « Comment l’Académie française a tranché : le NON à la féminisation des titres et fonctions, c’est la Loi ! »

Dans cette attente de vous voir rompre cet omerta, je vous prie d’agréer, Mesdames, l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Arnaud-Aaron Upinsky
Président de l’Union Nationale des Écrivains de France (UNIEF)

Lire ICI l’entretien avec Arnaud Upinsky sur l’affaire Aubert

Lire ICI la « Réponse de l’Académie française à la saisine de la Cour de cassation »

Lire ICI. Dites désormais « Madame LE juge : c’est la Loi ! » ( Impératif français, Québec)

 

Entretien avec Arnaud Upinsky sur l’affaire Aubert

Lire ICI l’Entretien avec Arnaud Upinsky sur l’affaire Aubert