Pétition pour la « Reconnaissance du français comme langue commune de l’Europe ! »

L’UNION NATIONALE DES ÉCRIVAINS de FRANCE

« Je souhaite que la langue française retrouve sa place », a déclaré le Président Macron à la Conférence des Ambassadeurs du 29 août 2017.

« La Renaissance ou la Mort », il n’y a pas de troisième voie. C’est donc au nom de cette adresse de l’Académie française à son Protecteur, valant déclaration d’État d’urgence ; au nom de l’espoir que tous les amoureux de la langue française ont placé en vous pour retrouver leur fierté ; au nom même de votre projet d’une Europe « souveraine, unie et démocratique », que nous vous adressons cet appel solennel pour inverser la spirale de mise à mort du français en en faisant la langue commune de l’Europe, comme condition sine qua non de sa réussite !

La gloire de l’Europe est inséparable de l’avenir  de la langue française, en péril de mort.

C’est « Maintenant ou jamais ! »

Signez l’appel au Président Protecteur de l’Académie française pour qu’il engage la « Reconnaissance du français comme langue commune de l’Europe » ! ICI 

Cette pétition sera remise à:

Lettre ouverte au Président de la République pour la Reconnaissance du français comme langue commune de l’Europe

L’UNION NATIONALE DES ÉCRIVAINS de FRANCE 

Rend publique la lettre ouverte du 20 novembre 2017 qu’elle adresse au Président de la République, Protecteur de l’Académie française, pour qu’il engage la «Reconnaissance du français comme langue commune de l’Europe ».

« La Renaissance ou la Mort », il n’y a pas de troisième voie. C’est donc au nom de cette adresse de l’Académie française à son Protecteur, valant déclaration d’Etat d’urgence ; au nom de l’espoir que tous les amoureux de la langue française ont placé en vous pour retrouver leur fierté ; au nom même de votre projet d’une Europe « souveraine, unie et démocratique », que nous vous adressons cet appel solennel pour inverser la spirale de mise à mort du français en en faisant la langue commune de l’Europe, comme condition sine qua non de sa réussite !

Lettre ouverte au Président de la République sur la Reconnaissance du français comme langue de l’Europe

 

Harangue à l’« héroïsme politique » du Président Protecteur de l’Académie française pour qu’il fasse reconnaître le français comme langue commune de l’Europe

Lettre Ouverte au Président Macron

Arnaud-Aaron Upinsky, Président de l’Union Nationale des Écrivains de France  lit et commente sa lettre ouverte à Emmanuel Macron. Cette lettre est un appel au Président Protecteur de l’Académie française pour qu’il engage la « Reconnaissance du français comme la langue commune de l’Europe ».

1) Ecouter l’appel de Versailles, du 21 novembre 2017

2) Signez la pétition au Président Macron pour faire du français la langue de l’Europe.

QUEBEC PRESSE : ARNAUD UPINSKY, LE DÉFENSEUR DE LA LANGUE FRANÇAISE VEUT D’URGENCE, RÉARMER L’ACADÉMIE FRANÇAISE

ARNAUD UPINSKY CANDIDAT À L’ACADÉMIE FRANÇAISE

LE « PÉRIL MORTEL » SUR LA LANGUE FRANÇAISE S’INVITE À L’ÉLECTION DU 14 DÉCEMBRE 2017 !

NDLR : Le Québec aurait besoin d’un tel esprit-choc pour préparer l’indépendance nationale

L‘article de QuébecPresse par Michel Cloutier du 21 novembre 2017 

 

 

Elections à Académie française. Le défi AA. Upinsky aux candidats de débattre sur le « péril mortel » !

L’UNION NATIONALE DES ÉCRIVAINS de FRANCE

Elections à l’Académie française du 14 décembre 2017: le « Péril de mort » sur la langue française s’invite à l’élection du 14 décembre 2017 ! 

I) Communiqué UNIEF : élections à Académie française. Le défi Arnaud-Aaron Upinsky aux candidats de débattre sur le  »péril mortel »!

II) Lettre de candidature d’AA. Upinsky, du 8 novembre 2017, au fauteuil de René Girard ( F 37)  

 

 

Choisir la France, c’est d’abord choisir le français : l’anglicisation de la France, voilà l’ennemi !

Présidentielles 2017 : Le choix du français comme seul facteur clivant de la victoire !

Versailles, conférence du 25 avril 2017 : « L’anglicisation de la France, voilà l’ennemi ! » 

 

Voir ICI le changement de salut « Bellamy » d’Emmanuel Macron AVANT et APRES lecture de la lettre ouverte aux candidats aux Présidentielles 2017 ! 

Voir aussi :

1) Lire la lettre ouverte aux candidats aux présidentielles 2017
http://upinsky.work/wp-content/uploads/2017/04/Lettre-ouverte-aux-candidats-des-Pr%C3%A9sidentielles-2017-pour-quils-d%C3%A9clarent-2017-an-1-de-la-Reconqu%C3%AAte-de-la-langue-fran%C3%A7aise.pdf

2) Signer la pétition :
https://www.change.org/p/p%C3%A9tition-contre-le-slogan-en-anglais-aux-jo-paris-2024/u/19718579

Lettre ouverte aux candidats aux Présidentielles pour qu’ils déclarent 2017 an 1 de la Reconquête de la langue française

L’UNION NATIONALE DES ÉCRIVAINS DE FRANCE COMMUNIQUE :

  • En réponse à l’appel du 6 avril 2017 de l’Académie française, qui  » déplore que la langue soit absente des débats auxquels donne lieu actuellement la campagne pour l’élection présidentielle et s’étonne du silence observé par les différents candidats sur cette question, alors même que l’attachement à la langue est regardée par les Français comme l’expression première du sentiments d’appartenance à la nation » (cf. communiqué du 6 avril  2017 de l’Académie française);
  • L’UNIEF rend publique la lettre ouverte motivée qu‘elle adresse, ce 16 avril 2017,  aux onze candidats aux Présidentielles, pour qu’ils déclarent 2017 an 1 de la reconquête de la langue française.  

Lettre ouverte aux candidats des Présidentielles 2017, pour qu’ils déclarent 2017 an 1 de la Reconquête de la langue française

« Je soutiens votre action, je ne la désavouerai pas ! » (Jean-Marie Rouart de l’Académie)

Lire ICI, sur la pétition, le soutien de l’académicien Jean-Marie Rouart contre le tout-anglais prévu par l’Etat français, la région île-de-France et la Vile de Paris; aux JO-Paris 2024 !  

 

31 MARS 2017 — C’est au cri d’enthousiasme de « Je soutiens votre action, je ne la désavouerai pas ! » que, ce 31 mars 2017, l’académicien Jean-Marie Rouart, vient de nous faire savoir qu’il adhérait à notre combat contre le slogan anglais aux JO-Paris 2024 affiché sur la tour Eiffel. Il marque ainsi sa fidélité à l’acte de foi contre le tout-anglais qu’il avait exprimé, lors de son débat contre Luc Ferry, dans l’article du Monde du 3 mars 2013, intitulé « L’anglais, chance ou danger pour le français ? » (voir le lien ci-dessous) où il proclame notamment :

– « La France est un pays d’idées. Et les idées ont toujours été explosives. Quant à la langue français, elle est dans une situation effroyable. D’autant plus effroyable que les gouvernants et les Français ne s’en rendent pas compte.

– « (…) l’anglais dégrade le français » (…) La langue française ne sera bientôt plus une langue authentique, mais une sorte de pidgin ».

– « On veut vendre la France par appartements… »

– « On touche ici à l’idée de la France, et c’est ce qui déchaine les passions. La langue française porte quelque chose de plus grand qu’elle-même, quelque chose de généreux que n’a pas l’anglais. L’anglais porte avec lui le commerce. »

http://mobile.lemonde.fr/idees/article/2013/06/03/l-anglais-chance-ou-danger-pour-le-francais_3422969_3232.html#20

Émission Radio libertés : bataille de la dernière chance contre le tout-anglais !

Langue française contre le tout-anglais : la bataille de la dernière chance aux JO-Paris 2024 !

Première émission radiophonique consacrée à l’appel de la dernière chance pour triompher de la haute trahison de la langue française, par l’Etat français dans son choix du slogan anglais pour la candidature de Paris aux JO 2024 : 

Sur Radio Libertés,  » Le Journal de la réplique  » : émission du 29 mars 2017 avec Arnaud-Aaron Upinsky

Appel à la condamnation définitive du slogan en anglais des JO 2024 !

« Si vous n’avez pas compris que c’est le combat principal, la condition sine qua non de VOTRE Combat et de tout combat, le combat de la dernière chance, c’est que c’est déjà trop tard, pour vous ! » 

Voir la vidéo et faites signer la pétition de l’ultime combat de la dernière chance !

« C’est maintenant ou jamais ! »