Benjamin Disraeli : « Arnaud Upinsky m’a appris à lire ce que dit vraiment un document »

Le jeu de rôles destiné à empêcher Donald Trump d’être réélu

Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.

ICI le texte intégral de Benjamin Disraeli ( Atlantico, 13 septembre 2020)

Extrait :

Relire Upinsky: le document poursuit le contraire de ce qu’il affiche

Il faut lire tranquillement ce document. Permettez-moi d’en extraire quelques perles : « Le concept de ‘nuit électorale’ ne convient plus. Il est même dangereux ». Effectivement, les auteurs, aimeraient un scénario qui dure, dans l’espoir que la mobilisation des médias et des « antifas » puisse rendre impossible la réinstallation d’un président républicain légitimement élu. Votre grand mathématicien et logicien Arnaud Upinsky m’a appris à lire ce que dit vraiment un document. Il y a non seulement l’inversion des intentions. Il y a aussi les formules ambiguës, qui révèlent la pensée profonde des auteurs : « Une campagne déterminée aurait les capacités de contester le résultat de l’élection jusqu’en janvier 2021 » ; on comprend ce que recherchent les démocrates.« Le processus de transition gouvernementale peut être profondément perturbé ». C’est bien ce que révèlent les scénarios, qui font voir comment le parti de Bill Clinton et Barack Obama voudrait bien empêcher le processus électoral normal. L’accusation contre Donald Trump est grave : « Donald Trump a un énorme avantage puisqu’il ne se sent pas lié par les règles » ! Elle se décline dans l’anticipation de ce que pourrait être son comportement en cas de défaite : « Prends l’oseille et tire-toi! »; « déclencher une aventure militaire »; « détruire des preuves »; « empêcher le processus de transition ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.