Académie française, le défi d’A.-A. Upinsky aux candidats à l’élection du 3 mai 2018 : briser l’omerta pour sauver l’Académie et la langue française d’une mort certaine !  

Académie française, le défi d’A.-A. Upinsky aux candidats à l’élection du 3 mai 2018 : briser l’omerta pour sauver l’Académie et la langue française d’une mort certaine !

L’UNION NATIONALE DES ÉCRIVAINS de FRANCE

Election à l’Académie française du 3 mai 2018. Après le discours du 20 mars 2018 du Président Macron aux Immortels, sur sa stratégie « en faveur du français et [en même temps ] du plurilinguisme », c’est le « péril mortel » sur l’Institution de Richelieu qui s’invite à l’élection du 3 mai 2018.  Arnaud-Aaron Upinsky invite les autres candidats à publier leurs lettres de candidature et à rompre l’omerta des média – et même de l’AFP – frappant d’interdit tout débat sur l’avenir  de la langue française et de l’Académie française, depuis la mort de l’académicien Philippe Beaussant, à toutes les élections depuis 2016.

 I) Communiqué UNIEF: Académie française, élection du 3 mai 2018. Le défi AA. Upinsky aux candidats de débattre sur le « péril mortel»!

II) Lettre de candidature d’AA. Upinsky, du 30 mars 2018, au fauteuil de Philippe Beaussant ( F36)  

III) Lettre ouverte au Président de la République sur la Reconnaissance du français comme langue de l’Europe

IV) Tribune. Proclamer le français 1ère langue de l’Afrique voire du Monde pour livrer l’Europe à l’anglais, voilà le plan de mise à mort de Macron, Versailles,19 février 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *