Académie française, les dessous de l’élection du 3 mars. Invitation à la conférence de presse UNIEF du 22 mars 2016

Union Nationale des Écrivains de France
____________

  ACADÉMIE FRANÇAISE 
LES DESSOUS DE L’ÉLECTION DU 3 MARS
____________

L’élection d’un corps constitué n’est-il pas le moment décisif de son renouvellement : du « choix du talent » devant fixer l’orientation future dont dépendra son développement, son aptitude à relever ses défis et par conséquent d’un diagnostic possible de sa pérennité, voire de sa mort ? A fortiori, ce diagnostic ne s’impose-t-il par-dessus tout pour l’institution française la plus prestigieuse au monde vouée « A l’immortalité ! », le symbole suprême de la culture française que Maurice Druon, précédent secrétaire perpétuel de l’Académie, identifiait même à « l’expression la plus haute de l’identité de la nation et comme l’incarnation de la France » ? Ce diagnostic ne s’impose-t-il pas avec une acuité toute particulière au regard de la violence des attaques des Français contre l’Académie rendue coupable de la réforme de l’orthographe ? Un tel diagnostic, enfin, n’est-il pas d’une urgence vitale au moment précis de l’effondrement du « système immunitaire », de défense de la langue française, dont l’Académie se devrait d’être le fer de lance et alors même que son Protecteur, le Président de la République, à refusé de répondre à son appel solennel du 5 décembre 2013 à la reconquête de la langue française ? C’est pourquoi, le Président de l’UNIEF vous invite à sa :

CONFERENCE DE PRESSE
Helio’s, 1 rue des Etats Généraux à Versailles
10 h, mardi 22 mars 2016

Pour vous faire part – de l’intérieur de l’Académie et à partir de son expérience de candidat – de sa grille de lecture « chiffres et lettres » des dessous de l’élection du 3 mars 2016, présentée comme acquise « dans un fauteuil » alors que « l’abstention » d’expression fut de 55 % au regard du corps électoral des 37 immortels ! Une telle défection signifie-elle un désintérêt massif des immortels pour la langue française ? Ou bien faut-il y voir le symbole d’une « bipolarisation » durable de l’Académie, révélant les nouvelles règles du jeu – du pour ou contre la Reconquête – dont dépendra la survie – menacée comme jamais – de l’Institution vouée « A l’ Immortalité » ?

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/ CDV
Contact presse : courrierposte@orange.fr et tel : 06 01 76 20 79
Site : http://coordination-defense-de-versailles.info et blog Upinsky Works

Charger le fichier pdf. : « Académie française, les dessous de l’élection du 3 mars. Invitation à la conférence de presse UNIEF du 22 mars 2016 « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *