Acte de Guerre britannique « Kapoor » contre la France : condamnation unanime des « Amis de Versailles » et de Béatrix Saule, Directeur Général du château. « Pégard et Hollande démission » !

Le 6 juin 2015, pour la 7ème année de « Résistance » au viol de Versailles par l’art new-yorkais, l’Assemblée Générale des Amis de Versailles, vouée au rayonnement de l’« emblème » de la France ( dixit C. Pégard à l’AG de 2014 ! ), vient de faire entendre sa Voix unanime condamnant l’acte de barbarie de « Kapoor », comparé aux destructions du patrimoine de l’Humanité par l’Etat islamique en Mésopotamie !  C’est une première !

Le vagin de la reine qui prend le pouvoir La salle du Jeu de Paume
Castration barbare du « vagin de la reine » Sang du viol, « symbole phallique »
de la République

« Le Monde entier est stupéfait, scandalisé, en état de choc ! au spectacle de Guerre, de dévastation, d’indécence, d’immondices, d’abjection et de saccage de Versailles, par Kapoor, supplétif indien « collabo » du pouvoir colonisateur anglo-saxon, dans ses Valeurs d’Ordre, d’Harmonie et de Paix, emblème et symbole de la France, piétinée, humiliée, outragée par son propre gouvernement inféodé à l’occupant anglo-saxon. « C’est un appel à la Révolution » nous dit, lui-même, Kapoor ! »

1) Absence de C. Pégard et appel à sa démission, avec mise en accusation de la puissance anglo-saxonne et du Gouvernement. C. Pégard n’ayant pas osé venir à cette Assemblée générale historique, c’est par l’entrée en matière de cette mise en accusation que la tête de liste d’Avenir des Amis de Versailles, A. Upinsky, a planté le décor en disant que : 1) « Kapoor ce n’est pas de l’art mais de l’anti-Art français : un acte de guerre dirigé contre la puissance culturelle française par la puissance anglo-saxonne ; 2) Versailles est la pièce géopolitique majeure de la puissance anglo-saxonne pour asservir l’Europe en anéantissant sa Civilisation au profit de son « Soft-power » ; 2) Cet acte de guerre inouï est fait «  en réponse » à notre action de Résistance à l’instrumentalisation de Versailles pour imposer au monde entier son « métissage colonial » d’art-new-yorkais, véritable lavage de cerveau 3D, destructeur de toutes les valeurs. US go home ! » C. Pégard en appelle au débat mais pratique la censure et le véritable coupable, ce n’est pas Kapoor mais le Gouvernement Hollande « collabo » de la puissance anglo-saxonne. D’où « l’appel à la démission de C. Pégard, voire du Président Hollande »,  ouvrant le débat sur le véritable sens de la scénographie de Kapoor. 

2) Le Président de l’Epée prend le parti du « fer de lance » du hors-la-loi financier pour bouter l’Anglais hors de Versailles. L’illégalité présumée de Versailles Spectacles, stigmatisée par l’avocat de la CDV en 2008, ayant été évoquée par A. Upinsky, au nombre  des  intervenants proposant des moyens de s’opposer à la destruction de Versailles, M. François Dop fit une proposition très remarquée sur les articles du  Code général de la Propriété des Personnes Publiques régissant la légalité des conditions de « location » et d’« autorisation d’occupation du domaine public » en demandant « que l’on mette un terme à cette dilapidation  des deniers publics[1] . » Le Baron de l’Espée qui s’était moqué des installations du Théâtre d’Eau anglais, qui ne passeraient pas les trois ans, se saisit vivement du motif d’illégalité soulevé par M. Dop en disant qu’il fallait le mettre à la pointe d’une pique afin d’en faire un « fer de lance »  pour bouter l’Anglais hors de Versailles !

3) Malheur à ceux qui scandalisent les enfants par l’inversion des Valeurs ! Les conséquences dramatiques de l’exposition des enfants au lavage de cerveau des « exibitions » new-yorkaises, dénoncées par la CDV depuis Jeff Koons fut évoqué par G. Montesinos de la liste Avenir des Amis de Versailles : « Les cerveaux des enfants étant très malléables, les transgressions (de violence, d’obscénité, de laideur et d’inversions ) attirent beaucoup leurs regards et les détournent de la Beauté civilisatrice pour en faire une génération de barbares. Ce qui est scandaleux, c’est la mollesse de ceux qui sont missionnés pour défendre le Beau et qui abdiquent. Ils en rendront compte devant l’histoire !»

 

4)  Au jardin de la Reine, les confidences de Beatrix Saule. Encouragée par le paroxysme du scandale de Kapoor, par sa condamnation unanime aux Amis de Versailles et par le cercle de ses admirateurs autour d’elle, au déjeuner, Béatrice Saule livra enfin sa position tant attendue  en révélant notamment : 1) Que c’était grâce à elle que les expositions à la Koons avaient cessé dans les Grands appartement royaux ; 2) Qu’elle faisait le maximum pour éviter les dégradations durables de Versailles par ces intrusions ; 3) Qu’elle était choquée que ces expositions soient massivement réservées à la promotion d’étrangers alors même que J.-J. Aillagon voulait une parité étrangers/français destinée à faire monter la cote des artistes français dans l’échelle internationale où ils étaient absents !  4) Qu’une des conséquences gravissimes pour l’avenir de la France était que ces expositions basées sur le ressort du scandale attiraient à Versailles une jeunesse avide de transgression pour se former à cette école de violence destructrice du goût français et du « savoir vivre ensemble » ; 5) Que ce détournement de vocation de Versailles était un mauvais coup pour le rayonnement et le prestige de la France.

5)  Censure quasi « militaire » des Média. « Zéro » information sur la Coordination Défense de Versailles, canal historique de la Résistance culturelle à Versailles depuis 2008. « Zéro » sur sa dénonciation du Scandale du théâtre d’Eau [2], substituant un jardin à l’anglaise au jardin à la française. « Zéro » sur le « métissage colonial » anglo-saxon [3], dont Kapoor est l’incarnation, qui interdit de voir et de comprendre l’authentique Représentation de Versailles et qui ne vise à rien de moins, à terme, qu’à la destruction du « modèle français » et de la Civilisation européenne dont Versailles est le symbole. En privé les journalistes confient que le mouvement de la Résistance culturelle initié par la CDV est leur « angle mort »,  que pour jouer la comédie de la « liberté d’expression » ils ont ordre de « faire parler » les « idiots utiles » se jetant sur le chiffon rouge des provocations à caractère sexuel qui leur sont tendues, en ignorant le toréador qui tient le fer destiné à porter l’estocade ….  C’est ainsi qu’alors que Sarkozy est à l’origine du viol de Versailles par Jeff Koons en 2008 et de la nomination de C. Pégard patronnant Kapoor, les Veilleurs 78  prétendront « manifester » contre ce massacre de Versailles,  le 17 juin 2015 sur la place d’armes, en invitant « Sens commun » le faux nez de Sarkozy ! CQFD.

6)    L’inversion des Valeurs qui crève les yeux ! La manière ancestrale de faire C-Curve et Sky Mirrorla guerre de la perfide Albion consiste à détruire l’âme de l’ennemi en inversant ses Valeurs pour le mettre à sa merci, à lui crever les yeux pour le rendre aveugle, à lui couper la tête pour le rendre incapable de penser et de décider. C’est le symbole de cette manière sournoise, toute britannique, de faire la guerre que Kapoor a mise en œuvre par son « miroir d’inversion » aveuglant la Représentation de Versailles aux yeux des visiteurs dont le regard violé est ainsi invité à voir le modèle français à travers les lunettes du modèle anglo-saxon….

EN CONCLUSION :  « Pégard et Hollande démission ! »

VISION GLOBALE. Au nom de « Pouvoir et chaos », la scénographie de Kapoor représente le martyre de la France plongée dans le CHAOS (violée, castrée, réduite à l’impuissance ) par la destruction de la Représentation symbolique de son principe politique : « Versailles lieu emblématique du POUVOIR  » ( dixit Pégard) !

BUT DE GUERRE. Détruire la Représentation de Versailles – Ecole d’Art, d’intelligence et de Civilisation,  seul modèle alternatif à la Barbarie anglo-saxonne –  pour interdire à la France toute possibilité de Renaissance ! tel est donc le but de guerre britannique dont l’agent Kapoor nous offre l’inestimable avantage de « rendre visible » (Gandhi) : 1) l’ennemi « anglo-saxon » ; 2) son  plan d’extermination du « modèle français » ; 3) la Haute trahison d’un Gouvernement « collabo » avec sa liste du gala de Versailles sous l’occupation [4] du 7 juin 2015 ! Plan que n’a cessé de combattre la CDV depuis 2008 contre la Censure générale, en particulier de la presse de Versailles…

SOLUTION. Réarmer l’Intelligence ! », aujourd’hui plus que jamais et avant tout, à l’école de Kapoor et de Versailles, c’est d’abord avoir enfin compris, selon la célèbre phrase de Saint Just : que le Peuple n’a qu’un ennemi, c’est son Gouvernement [ de collaboration ] », que la violence de l’acte de guerre de Guerre anglo-saxon contre Versailles est la signature de l’Ennemi et de la Collaboration, que c’est en libérant Versailles de l’occupation étrangère, emblème de son Pouvoir de Renaissance, que nous retrouverons la « France libre » !

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination défense de Versailles

Blogue : « Réarmer l’intelligence ! » http://upinsky.work/

http://coordination-defense-de-versailles.info ©  Upinsky

 


[1] Cf. Deux documents de M. François Dop

[2] http://coordination-defense-de-versailles.info/wp/

[3] http://coordination-defense-de-versailles.info/html/2010/2010-09-14_CDV_communique_Versailles_F.html

[4] Avec la prise de guerre du menu par la CDV ! http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2015/06/le-monde-fabuleux-danish-kapoor.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *