Haute politique : « Comment être (encore) Français en 2015 ! »

Entre l’identité de la grande Manip Pour Tous du « Split-Rocker » de la République-Charlie et celle de La Manif Pour Tous de 2013 – France des uns, anti-France des autres – laquelle choisir ?

C’est « Au nom du Peuple français » que la Justice et le Gouvernement expriment et justifient leur Autorité. Mais de quel Peuple et de quelle Identité parle-t-on ? La « crise de la politique », la perte de confiance des Français et le naufrage des Institutions de la République, exigent une réponse pour savoir de quelle légitimité la « nouvelle politique » de demain doit se réclamer pour prendre le pouvoir. Cette réponse, l’analyse comparative des Valeurs « au nom desquelles » les deux grandes manifestations de l’après-guerre, de 2013 et de 2015, ont été mobilisées, la donne, d’une manière décisive pour l’avenir de la France comme de la République.

Quelles sont les Valeurs représentatives de La Manif Pour Tous ? Si cette manifestation déferlante en continu, unique dans l’histoire de France, s’est dressée en masse contre l’instauration d’un prétendu Mariage Pour Tous, c’est que ce mensonge d’Etat, usurpait un nom auquel il n’avait nul droit, violait la langue des Français et comme tel était anticonstitutionnel; qu’il était contraire à toutes les valeurs universelles – de sens, de morale, de biologie, de société et de droit – reconnues depuis le fond des âges ; que la Valeur symbolique du mot « mariage » était  représentative de toutes les Valeurs de Vérité et d’Harmonie – d’amour, de création, d’excellence, d’art de vivre et de civilisation – fondatrices de l’Identité de la France, politique, culturelle et religieuse.  C’est qu’ainsi, la Valeur des Valeurs au nom desquelles les Français se sont soulevés en masse en 2013, par la soupape d’expression de La Manif Pour tous, était la Valeur représentative  de la France, elle-même, sa Vérité essentielle. Et le fait qu’aucune contre-manifestation significative dans le pays n’ait pu lui être opposée, par le Pouvoir et par ses réseaux en tous genres, est la preuve la plus flagrante de cette incontestable Vérité ! En face du Mensonge pour tous de la Loi Taubira, le principe vital de LMPT, c’est donc bien une Révolution de la Vérité de la France, de retour sur la scène !

 Quelles sont les Valeurs représentatives de La Grande Manip Pour Tous du « Split-Rocker » de la République-Charlie ? Le grand rassemblement du « 11 janvier » n’est en rien spontané comme celui de La Manif Pour Tous, c’est une très classique manipulation des foules, telle que les initiateurs de « guerre » les fabriquent à plaisir à l’occasion des grands crimes, érigés en mythes trompeurs sur le modèle de l’attentat de Sarajevo du 28 juin 1914 : cette machination bien ourdie qui, un mois plus tard, a plongé par surprise l’Europe dans la guerre, en la vouant  à l’extermination, au seul profit des anglo-saxons…. Seul Jaurès, l’ayant compris, a cherché à faire barrage à la mobilisation, il en est mort ! A cette école, l’« esprit du 11 janvier » se révèle pure fabrication de « marketing politique », à l’image du collage de la « tête de manifestation » des soixante chefs d’Etat » sur les photos de propagande ! Ce symbole de « l’esprit du 11 janvier » est parlant : il est l’accouplement contradictoire de deux figures opposées : une tête séparée sur un corps qui l’ignore… Mais il y a plus ! Napoléon, l’ogre aux « cent mille hommes de rentes », est le seul à avoir avoué cette vérité : « L’histoire est une fable convenue »,  sa légende en étant la meilleure illustration. Alors quelle est la fable débitée par les média pour rassembler le maximum de personnes sur le slogan « Je suis Charlie » ?  Tout est parti de l’horreur universelle du crime, puis par amalgames successifs de messages représentant des Valeurs opposées ( D’une part celles de La « République » : du bien commun, de la condamnation du crime et du terrorisme, de la liberté d’expression. D’autre part celles de « Charlie » : de l’apologie du blasphème pour le blasphème, de la vulgarité ordurière,  de la dérision et de la censure des valeurs de la France ), la Manipulation a fabriqué le Mythe  « marketing » d’un « 11 janvier » immaculé, censé donner au monde l’image d’une France unie derrière son Gouvernement pour la défense des Valeurs de la République. Et la farce est jouée ! Par un coup de baguette magique, c’en est soudain fini de l’impopularité du Président, de la faillite des Institutions, de la crise de la politique, du communautarisme fragmentant la société française, de la perte d’identité, etc. Le Président Hollande dispose enfin de « sa » plus grande manifestation depuis la Libération, lui permettant de faire pièce à La Manif Pour Tous, et même de l’annuler grâce à l’évaluation « unique » et sans bavures de la Police : 4 millions, voire 4,5 !  Il tient son chiffre, son plébiscite organisé à son profit sur l’instrumentalisation médiatique du massacre de Charlie Hebdo ! Voilà l’esprit miraculeux du « 11 janvier »… Mais, comme prévu, deux mois plus tard à peine après son lancement, la bulle marketing de Hollande a volé en éclat, victime de la contradiction intrinsèque de son amalgame bipolaire : République-Charlie ! A l’évidence, le Grand rassemblement du « 11 septembre français » n’était donc qu’une grande Manip Pour Tous ; ses Valeurs, de purs trompe-l’œil fabriqués au profit d’une tragique manipulation ; son message, une duperie. En face de la Vérité de la LMPT, le principe vital de la grande Manip pour tous de F. Hollande n’est donc pas un Mensonge ordinaire, mais bien une Figure savante du Mensonge d’Etat à deux têtes de la suprême duplicité politique : le « Split-Rocker » !

A l’image du Split-Rocker de Versailles, comment le message du Split-Rocker de la République-Charlie est celui de l’inversion des Valeurs et de la Haine de la France ! 

Figure artistique clef de la duplicité politique
Le « Split-Rocker » de Jeff Koons, symbole clef de la perversion politique 

 

C’est lors de l’exposition du pornographe Jeff Koons à Versailles, en 2008 (origine de la création de la Coordination Défense de Versailles qu’est apparue dans l’Orangerie la Figure du « Split-Rocker » – en action – représentation symbolique de la Duplicité corruptrice, fonctionnant comme le cheval de Troie devant le palais de Priam (cf. Photo ci jointe), pour introduire l’hégémonie culturelle des Etats-Unis dans le Saint des Saints du fleuron de l’art français ! Ce Split-Rocker de Versailles est un monstre représentant l’accouplement contre nature de deux figures contraires : la tête d’un dinosaure et la tête d’un poney à bascule. Juxtaposé au château d’enchantement, il constitue une deuxième représentation contradictoire utilisée pour choquer lors de l’exposition provocatrice de 2008. Le mode opératoire de cette Figure de la Duplicité, consistant à accoupler de force ( « métisser » ) le Vrai au Faux, le Bien au Mal ou le Beau au Laid ( ici la Laideur du monstre new-yorkais, à la Beauté du château ) pour faire concourir l’ensemble au seul profit du Mal, se déroule en trois temps : 1) La perversion de l’Intelligence ( par confusion des champs sémantiques, signe de folie bloquant la logique et aveuglant  l’esprit) ;  2) L’inversion des Valeurs ( par substitution mécanique du laid au  beau provoquant sa négation visuelle, car beau + laid = laid ! ) ; 3) La haine de la France ( par  négation de toutes ses Valeurs artistiques, par l’exposition des sex toys de Jeff Koons dans les Grands appartements royaux, sur le modèle de Duplicité du Split-Rocker extérieur)..Alors, pourquoi appliquer le nom de Split-Rocker à la République-Charlie » ? Justement parce que la duplicité du  Split-Rocker est à l’art, ce que celle la République-Charlie est à la politique, ainsi rendue visible dans sa hideuse représentation. A l’évidence, le Split Rocher de la République-Charlie fonctionne comme le Split-Rocker de Versailles par : 1) La perversion de l’Intelligence ( par confusion de la « République » – Valeur positive, dans sa définition de « bien commun » -, avec le symbole contraire de « Charlie » voué  à la destruction des Valeurs de la France) ; 2) L’inversion des Valeurs ( par la substitution des Valeurs  de« Bien commun » en celles des abjectes « caricatures » de Charlie) ; 3) La haine de la France  ( par négation de ses Valeurs proclamées d’une manière venimeuse par le Gouvernement, à tous propos ). En bref, il fallait appliquer au Split-Rocker de la République-Charlie un nom, une image symbolique de Duplicité aussi repoussante que sa réalité, pour le rendre visible et compréhensible.

Comment dans la guerre de Représentation, dont le «Split-Rocker » est l’arme d’aveuglement, par excellence,  entre Parole de Gouvernement et Réalité : «  C’est exactement l’Inverse » ! Si les Français se sentent désarmés, c’est qu’ils sont aux prises avec une guerre invisible, une guerre de « Représentation », de duperie, dans laquelle les choses vont à l’inverse des mots. «  Ce qui caractérise la guerre de Représentation, c’est le non-sens apparent de l’agression [1] ». L’inestimable intérêt de la Figure de Duplicité du « Split-Rocker » – clef de l’Art et de la Politique – est d’apporter l’explication théorique manquante à la désillusion systématique des Français, pour leur permettre de restituer la véritable Représentation des choses, de comprendre que le naufrage de leur pays n’est pas accidentel mais délibéré : « machiavélique » ! Ce n’est pas par hasard que le Gouvernement fait exactement l’inverse de ce qu’il dit : que Sarkozy s’est fait élire sur un programme d’amour de la France et a gouverné à l’inverse ; que Hollande s’est fait élire contre son adversaire la Finance, et gouverne au service de la Finance illustrée par son rejeton Macron de la Banque Rothschild. Que les gouvernements successifs font mine d’encourager la culture, tout en détruisant les écoles des Beaux-arts et l’art français ; de promettre la prospérité et la croissance, tout en accélérant la désindustrialisation de la France et son inféodation aux intérêts anglo-américains voire chinois ; qu’ils prétendent lutter contre le chômage, tout en faisant de l’Europe une passoires aux appétits et au pillage étrangers,  en ayant censuré la solution salvatrice prônée par notre prix Nobel Maurice Allais pour en finir avec « la destruction de la croissance et de l’emploi » ; défendre bec et ongles la laïcité en France, tout en déstabilisant les régimes laïcs du sud et du Proche-Orient en vouant les chrétiens aux massacres ; lutter contre le « terrorisme » tout en n’ayant cessé d’en importer tous les moyens de l’attiser. Que le gouvernement dit défendre les Valeurs de la République, tout en encourageant les anti-Valeurs caricaturales de Charlie ; qu’il prétend vouloir supprimer les ghettos et l’apartheid alors qu’il les multiplie en excluant même les Français de la politique et de la justice ; combattre l’islamisme « radical », alors qu’il accélère l’islamisation de la France ; se faire le bon apôtre du « mourir dans la dignité » alors que la maltraitance des personnes âgées et leur dépossession par leurs tutelles bat son plein ; lutter contre l’échec scolaire, alors que l’amoindrissement du savoir est programmé ; prôner  l’apprentissage de la langue française alors qu’il active sa destruction et son anglicisation, comme n’a cessé de le dénoncer l’Académie française depuis vingt ans sans succès, en n’ayant même pas répondu à son appel solennel à faire de « l’année 2014 l’année de la Reconquête de la langue française ». Qu’après s’être réclamé de la liberté d’expression, « le 11 janvier », il ne cesse de  renforce les lois d’exception et de censures, au point de se mettre hors-le-droit comme vient de le dénoncer avec indignation Maître Henri Leclerc dans le denier numéro de Charlie Hebdo[2]. Quel symbole ! Qu’en conclusion, le Gouvernement persiste à se prévaloir du Mensonge d’Etat de la Manip Pour Tous «  Je suis Charlie », alors que l’attente de la France est celle des Valeurs de Vérité de La Manif pour Tous : « Je suis Français » ! Qu’ainsi, il prétend être le Gouvernement de la France alors qu’en la ruinant, décision après décision, il se comporte en ennemi de son patrimoine, de ses valeurs et de ses intérêts vitaux : en ennemi de la France! Nul ne peut en douter. C’est volontairement que la France a été plongée dans la crise et dans le chaos. Et si de bas en haut de la pyramide du Pouvoir, les faits et décisions fonctionnent exactement à l’inverse des belles paroles, ce n’est pas l’effet du hasard, c’est par l’effet de leurre de la Guerre de Représentation[3], avec au premier rang son arme de prédilection : le « Split-Rocker » de Duplicité.

En conclusion, comment Charlie Hebdo confirme qu’il n’y a qu’une manière de vouloir ( encore ) rester français en 2015 ! Le décryptage du « Split-Rocker » de la République-Charlie, prouve sans contestation possible, qu’entre la non-Identité de la grande Manip Pour Tous et l’identité des déferlantes de La Manif Pour Tous de 2013, être Français en 2015, c’est bien s’identifier avec celle-ci selon les trois critères d’Identité de la France d’Elie Wiesel : le culte des morts qui y sont enterrés, le respect de ses Valeurs pérennes et l’adhésion à son histoire bimillénaire. Or, par une étrange ironie du sort, c’est cette grande vérité de La Manif Pour Tous que Charlie Hebdo a lui-même confirmée dans son dernier n° du 4 mars 2015, au dernier paragraphe de sa dernière page qui livre sa conclusion :

SONDAGE.  82 % des Français se disent fiers d’être français. Le slogan « je suis Charlie » bientôt remplacé par « Je suis français ».

Comment Charlie Hebdo pouvait-il mieux déclarer son abdication de toute légitimité à représenter les Valeurs de la France, proclamer qu’entre l’identité de La Manip Pour Tous du « Split-Rocker » de la République-Charlie et celle de La Manif Pour Tous, c’est celle-ci qui est représentative du Peuple français et de son Identité, avouer que « l’esprit du 11 janvier » est le pire des Mensonges ? Non plus seulement l’antique « corruptio optimi pessima » mais bien plus : l’utilisation du meilleur au service du pire ! Charlie Hebdo confirme ainsi lenquête du journal Le Monde du 25 mars 2014 sur l’idéal de la jeunesse ! Etre (encore) Français en 2015, c’est donc être nécessairement convaincu : 1) Que la France est engagée dans une Guerre  de Représentation à mort ; 2) Que les Français n’ont qu’un seul véritable ennemi, c’est leur propre Gouvernement allant jusqu’à leur imposer même une contre représentation de leur identité : « Je suis Charlie » et non pas « Je suis Français » ; 3) Que l’arme secrète d’aveuglement, de double langage et d’inversion des Valeurs, à détruire en tout premier lieu, pour rendre cette Guerre visible et être en mesure de la gagner, est précisément ce cheval de Troie du « Split-Rocker » de Duplicité, révélé en 2008 à Versailles : cette figure machiavélique de haute politique, interdisant tout renouveau des Institutions, dont les Etats-Unis ont décidé de faire la tête de pont de leur « softpower », de leur hégémonie culturelle en Europe ! Qu’on ne s’étonnera donc pas de découvrir cette Figure de la Duperie, rendue visible par l’art, dans tous les domaines : publicité, commerce, illusionnisme, finance, haute police, idéologie, Bible ….! George Orwell disait que « l’art de concilier les contraires est le moyen de garder le pouvoir éternellement » ! Désormais initiés aux arcanes de cette Figure secrète de haute politique, il ne tient plus qu’aux Français « réarmés » de s’en emparer pour retrouver leur liberté politique, comme condition sine qua non de survie, et pour ( encore ) rester français  !

Arnaud Upinsky

Président de l’Union Nationale des Ecrivains de France

[1] Le syndrome de l’ortolan, A.-A. Upinsky, F.-X. de Guibert, 1997, p. 13

[2] Cf. « Le délit de parole raciste doit rester dans le droit », p. 2

[3] Révélée en 1997 dans Le Syndrome de l’ortolan, Upinsky, F.-X. de Guibert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *